vente d'une maison

Lorsque vous vendez votre maison, l’une des choses les plus excitantes est lorsque vous recevez effectivement une offre d’achat sur votre maison de la part d’un acheteur potentiel ! Si vous prenez les mesures appropriées, il est possible que vous puissiez générer plusieurs offres lors de la vente d’une maison.

Que vous ayez généré des offres multiples ou non, il est important que vous compreniez comment évaluer les offres d’achat lors de la vente d’une maison.

La vente d’une maison est une étape importante dans la vie d’une personne.

Récemment, lors de la vente d’une maison à Henrietta NY, il y avait un total de 6 offres d’achat reçues sur la maison et le vendeur a décidé DE NE PAS accepter l’offre la plus élevée !

Comment cela est-il possible ? Pourquoi un vendeur n’accepterait-il pas l’offre la plus élevée ? 

Il y a de nombreuses conditions à prendre en considération lorsque vous évaluez les offres d’achat lors de la vente de votre maison. L’offre la plus élevée n’est pas toujours la meilleure offre !

Dans cet article, nous allons aborder les meilleurs conseils à suivre lorsque vous évaluez les offres d’achat lors de la vente de votre maison. Si vous ne générez pas d’offres multiples, il est tout de même important que vous sachiez ce qu’il faut rechercher lors de l’examen d’une offre d’achat.

Il s’agit d’une offre d’achat.

Le prix est important…MAIS…le produit net est plus important

Lorsque vous évaluez les offres d’achat pour vendre votre maison, il va sans dire que le prix de l’offre est très important. Cela dit, le prix offert ne signifie pas nécessairement que c’est ce que vous repartirez avec.

Il y a plusieurs choses qui peuvent avoir un impact sur votre résultat net lorsque vous vendez votre maison. Le chiffre le plus important à comprendre est votre Produit net, c’est-à-dire le chiffre qui vous indique combien vous repartirez de la vente de votre maison après avoir payé vos dépenses.

La vente de votre maison est une opération de grande envergure.

Vous trouverez ci-dessous quelques éléments qui ont un impact sur votre résultat net, en plus du prix, à garder à l’esprit lorsque vous évaluez les offres d’achat.

L’acheteur demande-t-il des concessions au vendeur ?

Les concessions du vendeur sont l’une des dépenses les plus courantes du vendeur qui peuvent avoir un impact considérable sur vos résultats. Les concessions du vendeur dans l’immobilier sont un montant négocié qu’un vendeur peut fournir à un acheteur pour l’aider à couvrir ses frais de clôture et sa mise de fonds.

Lorsque vous examinez le prix d’une offre d’achat, il est important que vous compreniez si l’acheteur demande ou non des concessions du vendeur.

Si deux offres sont reçues sur votre maison, une pour 205 000 euros avec une concession du vendeur de 6 % et une pour 200 000 euros avec zéro concession du vendeur, bien que cela puisse sembler être la bonne décision d’accepter le prix le plus élevé, ce n’est en fait pas le cas ! Le net de l’offre la plus élevée est en fait nettement inférieur à l’offre la plus basse, en raison des concessions du vendeur.

Dépenses potentielles de réparation de la banque

Une autre étape importante dans une transaction immobilière est l’évaluation bancaire. L’évaluation bancaire n’est pas une inspection de la maison, mais elle est requise chaque fois qu’un acheteur obtient un prêt immobilier pour acheter une maison. Elle sert de garantie au prêteur pour s’assurer que la maison vaut ce sur quoi l’acheteur et le vendeur s’accordent en termes de prix, mais aussi pour s’assurer que la maison est « sûre »

L’évaluation bancaire est une étape importante de la transaction immobilière.

Pendant que vous évaluez les offres d’achat, vous devez être conscient du montant dont vous êtes potentiellement responsable au cas où des réparations seraient exigées par l’évaluation. Les réparations exigées par la banque sont l’un des problèmes d’évaluation les plus courants et peuvent grignoter votre produit net.

Si vous pensez que votre maison n’aura pas de réparations requises par l’évaluation, alors cette dépense potentielle ne devrait pas avoir d’impact sur votre produit net. En revanche, si vous vendez votre maison dans l’état où elle se trouve ou si vous pensez que des réparations pourraient être nécessaires, au moment d’évaluer les offres d’achat, il faut garder à l’esprit le montant dont vous êtes responsable pour les réparations nécessaires.

La vente d’une maison à un prix inférieur à celui d’une maison à un prix inférieur à celui d’une maison à un prix inférieur.

Comprendre l’acquéreur potentiel

Lorsque vous évaluez les offres d’achat lors de la vente de votre maison, il est important que vous ayez une solide compréhension des acheteurs potentiels. Bien qu’il soit très peu probable que vous ayez des informations détaillées sur le score de crédit des acheteurs, leur revenu annuel ou l’argent qu’ils ont épargné dans leur banque, il y a certaines choses que vous devez comprendre avant d’accepter une offre d’acheteurs.

L’acheteur est-il préapprouvé ou préqualifié ?

Tout d’abord, lorsque vous évaluez les offres d’achat de votre maison, assurez-vous de savoir si l’acheteur a été préapprouvé pour un prêt immobilier. Il existe une différence majeure entre une préapprobation crédit et une préqualification crédit. Si un acheteur n’a été que pré-qualifié, il y a plus de chances qu’il y ait des obstacles ou des blocages plus tard dans la transaction.

En plus de comprendre si un acheteur a été pré-approuvé ou pré-qualifié, il est également bon que vous soyez à l’aise avec le prêteur des acheteurs. Il y a des prêteurs crédits qui sont très bons dans ce qu’ils font et d’autres qui ne le sont pas.

Une paire de façons de savoir si un prêteur est bon ou non est de demander à votre agent ou de vérifier quelques critiques en ligne. Les agents immobiliers expérimentés sauront généralement quels prêteurs font un excellent travail et fourniront une forte chance que le prêt soit financé, ainsi que les prêteurs dont vous devriez vous tenir à l’écart. Le choix d’une société crédit peut faire ou défaire une affaire pour certains acheteurs simplement à cause de la réputation d’une société.

Quel type de prêt immobilier l’acheteur peut-il obtenir ?

Il existe de nombreuses options crédits qu’un acheteur peut utiliser pour acheter une maison. Il y a des options crédits qui permettent aux acheteurs de mettre zéro pour cent d’acompte et d’avoir des scores de crédit de 600 et d’autres qui exigent que les acheteurs aient des scores de crédit de 680+ et qu’ils aient de l’argent économisé pour un acompte.

Lorsque vous évaluez les offres d’achat de votre maison, il est essentiel que vous sachiez pour quel type de prêt immobilier l’acheteur est approuvé. Si un acheteur est approuvé pour un prêt immobilier FHA, il est important de comprendre les avantages et les inconvénients des prêts immobiliers FHA. S’ils sont approuvés pour un prêt immobilier VA, il en va de même, vous devez comprendre les avantages et les inconvénients de ce type de financement.

Si vous n’êtes pas familier avec le type de prêt immobilier pour lequel l’acheteur est approuvé, vous devriez faire vos recherches et obtenir des réponses. Encore une fois, un professionnel de l’immobilier expérimenté peut vous renseigner sur le type de prêt immobilier.

Il s’agit d’un prêt à la consommation.

offres d'achat

Le calendrier vous convient-il

Lorsque vous évaluez des offres d’achat tout en vendant votre maison, il est essentiel de prendre en compte le timing de l’offre. Une offre d’achat est remplie de divers délais et dates que vous devez garder à l’esprit. Vous trouverez ci-dessous quelques-unes des dates et échéances les plus importantes à retenir lorsque vous évaluez les offres d’achat sur votre maison.

Combien de temps faudra-t-il à l’acheteur pour obtenir son engagement crédit écrit officiel ?

Comme mentionné ci-dessus, vous devez comprendre si l’acheteur est préapprouvé ou préqualifié. Si un acheteur est pré-approuvé, cela ne garantit pas que les fonds nécessaires à l’achat de votre maison soient garantis.

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles un acheteur peut se voir refuser un prêt immobilier, même après avoir été pré-approuvé. Une date de contrat que vous devez garder à l’esprit lors de l’évaluation des offres d’achat est la date cible de l’engagement crédit formel.

Un engagement crédit formel n’est émis que lorsqu’une banque a rassemblé tous les documents d’un acheteur, qu’elle a traité ces documents et qu’elle a satisfait à toutes les conditions crédits. Une fois qu’un engagement crédit formel est émis, les chances qu’un acheteur obtienne un financement pour acheter votre maison sont beaucoup plus grandes que si vous aviez une pré-approbation ou une pré-qualification.

La date cible de l’engagement crédit formel est la date à laquelle l’acheteur peut obtenir un financement.

Le temps nécessaire à l’obtention d’un engagement crédit formel varie d’un prêteur à l’autre. Si un acheteur fournit les documents en temps voulu, il faut s’attendre à un engagement crédit formel dans les 2 à 3 semaines suivant la demande. Si la date cible pour un engagement crédit formel est dans 45 jours, vous devriez vous renseigner sur la raison pour laquelle cette date est si éloignée.

Quand est la date de clôture ?

Avez-vous acheté une maison de remplacement ? Vous déménagez hors de l’État ? La vente de votre maison est-elle subordonnée à la recherche d’une propriété appropriée ? Êtes-vous en train de construire une nouvelle maison ?

La date de clôture est l’une des considérations les plus importantes à prendre en compte lorsque vous évaluez les offres d’achat. Il est essentiel que la date de clôture cible fonctionne avec vos projets, quels qu’ils soient.

Si vous vendez et achetez une maison en même temps, la date de clôture cible dans une offre d’achat devient très importante

La date de clôture cible dans une offre d’achat devient très importante.

Par exemple, si vous achetez une nouvelle maison et que la date de clôture de votre nouvelle maison est une semaine après la date de clôture cible de votre maison actuelle, cela peut potentiellement être un problème. Une option à explorer si les dates de clôture cibles ne s’alignent pas est de demander une possession post-clôture jusqu’à la clôture de votre nouvelle maison.

Quelles sont les éventualités incluses

Les imprévus dans un contrat immobilier doivent être pris en considération lors de la vente d’une maison. En général, plus il y a d’éventualités dans une offre d’achat, plus la probabilité que l’affaire tombe à l’eau à un moment ou à un autre est grande.

Pendant que vous évaluez les offres d’achat sur votre maison, vous devez comprendre quelles sont les contingences que l’acheteur a choisi d’inclure dans son offre. Vous trouverez ci-dessous certaines éventualités que vous devez garder à l’esprit lors de l’évaluation des offres d’achat sur votre maison.

Il s’agit de l’offre de l’acheteur.

L’acheteur va-t-il faire des inspections ?

Il y a des dizaines de raisons pour lesquelles les acheteurs de maison choisissent d’avoir des inspections, et à juste titre. C’est le droit de l’acheteur d’une maison de demander l’opportunité d’effectuer diverses inspections de votre maison lorsqu’il fait une offre.

Vous trouverez ci-dessous quelques-unes des inspections les plus courantes sur lesquelles un acheteur peut potentiellement conditionner son offre.

Ce sont les inspections les plus courantes.

Le pourcentage d’acheteurs de maisons qui conditionnent leur offre d’achat à la réalisation d’au moins un de ces types d’inspection est élevé. En raison de ce fait, chaque fois que nous rencontrons un vendeur, nous recommandons une inspection de la maison avant l’inscription. Cela peut éliminer les problèmes potentiels à l’avenir !

L’acheteur a-t-il une maison à vendre ?

Les offres conditionnelles sont meilleures que l’absence d’offre, cependant, si un acheteur a une maison à vendre, il n’y a aucune garantie qu’il finira par acheter votre maison. Lorsque vous évaluez les offres d’achat, si un acheteur rend son offre conditionnelle à la vente et au transfert du titre de sa maison existante, vous devez savoir à quelle étape de sa vente il se trouve.

Si un acheteur tente d’acheter votre maison et qu’il doit vendre sa maison, la première chose que vous devez demander est de savoir si sa maison est même déjà inscrite à la vente. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez potentiellement attendre pendant des semaines pendant qu’ils préparent leur maison pour le marché.

S’ils ont mis leur maison en vente, ont-ils déjà reçu des offres à son sujet ? S’ils n’ont pas reçu d’offres, ont-ils eu beaucoup de visites ? Dans le cas où ils ont reçu des offres, ils ont eu beaucoup de visites ?

S’ils ont une offre sur leur maison, à quel stade en est l’acheteur de leur maison dans le processus de vente ? Ont-ils effectué des inspections ? L’évaluation a-t-elle été réalisée ? L’acheteur de leur maison a-t-il reçu son engagement crédit formel ?

Ce sont toutes des choses très importantes à demander si vous envisagez une offre d’un acheteur conditionnel. Après avoir évalué les offres d’achat, si vous décidez d’accepter une offre conditionnelle, vous devez vous assurer d’avoir une clause de premier droit de refus intégrée à votre acceptation de l’offre.

Une clause de premier droit de refus, qui est communément appelée  » bump clause « , signifie que vous avez la possibilité de signifier à l’acheteur éventuel que vous avez reçu une offre que vous aimeriez accepter, vraisemblablement une offre d’un acheteur non éventuel.

Cette clause vous oblige à remettre à l’acheteur conditionnel un avis indiquant qu’il doit soit lever son éventualité de vente et de transfert de titre dans un nombre de jours précis s’il en est capable, soit que vous allez accepter l’autre offre d’achat.

Pensées finales

Recevoir des offres d’achat lors de la vente de votre maison est excitant ! Il est cependant vital que vous compreniez exactement comment évaluer les offres d’achat afin de prendre une décision intelligente.

Il y a de nombreux facteurs qui doivent être pris en compte lors de l’examen des offres d’achat, en plus du prix. Les facteurs ci-dessus amélioreront considérablement les chances que vous acceptiez une offre d’achat solide sur votre maison. Négliger de prendre en compte tous ces facteurs peut conduire à la déception.

Il est important de ne pas oublier que les offres d’achat ne sont pas des offres d’achat.