chirurgie plastique

Nombreuses sont les personnes qui se tournent vers la chirurgie esthétique et plastique de nos jours. Elle est notamment appréciée pour sa capacité à réduire les complexes et à aider les patientes à se sentir mieux dans leur peau. Comme tout acte chirurgical, la chirurgie plastique comporte des risques et des limites. Ces derniers sont généralement abordés au cours des consultations préopératoires chez votre chirurgien plasticien. Si jamais vous n’acceptez pas ces risques liés à l’intervention, il est préférable de trouver une autre solution que la chirurgie. Par contre, si vous êtes prêt à sauter le pas, voici les risques en lien avec la chirurgie plastique que vous devez absolument savoir.

Les risques anesthésiques de la chirurgie plastique

En plus des complications et des effets secondaires relatifs à chaque intervention de chirurgie plastique, aucune opération chirurgicale n’est sans risque.

Après avoir validé votre décision de vous adonner à la chirurgie plastique, une consultation préanesthésique sera réalisée un mois avant l’intervention. Tout au long de cette démarche, les risques apparentés à l’anesthésie vous seront présentés. L’anesthésiste se chargera ensuite de définir le type d’anesthésie idéal pour son patient, en tenant compte de la nature de l’intervention. Parmi les types d’anesthésie nécessaire à une intervention de chirurgie plastique, il y a :

  • L’anesthésie locale ;
  • L’anesthésie loco-régionale ;
  • Et l’anesthésie générale.

risque chirurgie plastique

Les risques infectieux en rapport avec la chirurgie plastique

Une préparation inadéquate venant d’un mauvais chirurgien plasticien peut accroître les risques d’infection durant une intervention. En effet, l’injection d’un corps étranger dans le corps fait appel à un maximum de précautions pour éviter les infections en tout genre.

Nous vous pouvons citer la stérilisation des outils, l’usage unique des matériels d’injection, la désinfection des surfaces et mains du chirurgien…

Une fois l’opération terminée, un suivi du patient est à prévoir. Histoire de déceler l’apparition d’une possible infection. Il se trouve effectivement que les chirurgiens craignent toujours ce risque même avec la prise d’antibiotiques.

Pour info, une infection est marquée par une rougeur, un gonflement de la zone opérée et une fièvre. En fonction de l’état de santé du patient, les manifestations de l’infection varieront. Des antibiotiques seront prescrits en guise de traitement aux infections constatées. Ce qui se révèle être assez courant dans le cadre d’une infection au niveau des implants. Notez que si jamais vos implants viennent à s’infecter, le retrait de celui-ci est à prévoir vu que son remplacement n’est possible qu’après plusieurs mois.

Les risques apparentés à l’intervention chirurgicale et les ratés suite à une chirurgie plastique

Une chirurgie plastique ou esthétique a pour ultime but d’améliorer l’apparence physique de la personne. Néanmoins, les résultats ne sont pas toujours conformes aux attentes et il n’est pas rare que le patient soit déçu du rendu. À savoir que si l’opération a été faite dans le respect des conditions normales et qu’aucune faute n’a été commise par le chirurgien, le patient ne sera pas remboursé. Une nouvelle chirurgie plastique sera donc à prévoir pour y remédier.

Par contre, si le résultat est considéré comme raté par le ou la patiente, une demande d’indemnisation pourra être envoyé. Gardez à l’esprit que le chirurgien plasticien est loin d’être un magicien et que cette pratique présente des risques que vous devez retenir en vous faisant opérer.