canal choledoque

L’espérance de vie du cancer du canal biliaire fait référence au nombre d’années qu’une personne est censée survivre après avoir été diagnostiquée avec ce cancer. Des informations détaillées sur cette pathologie ont été fournies dans ce qui suit

La bile est un liquide produit par le foie et stocké en grande quantité dans le sang.

La bile est un liquide produit dans le foie et stocké en grande quantité dans la vésicule biliaire. Elle est nécessaire à l’organisme pour la digestion des graisses. Or, les structures qui transportent ce liquide sont de longs tubes, et chacun d’eux est appelé canal biliaire. Ces tubes déplacent la bile du foie vers l’intestin grêle.

Chaque cellule de l’organisme contient ce que l’on appelle l’acide désoxyribonucléique (ADN). Il contient les informations qui ordonnent à la cellule de croître, de se diviser et de mourir de manière ordonnée. Cependant, certains facteurs provoquent des changements indésirables dans l’ADN, ce qui entraîne ce que l’on appelle une mutation. Lorsque cela se produit, les instructions qui contrôlent la croissance de la cellule sont perturbées. Et cela peut avoir pour conséquence qu’un ADN muté donne l’ordre à la cellule de continuer à se développer. Ainsi, une cellule affectée peut croître et se diviser de manière incontrôlée, généralement plus rapidement, et former une masse de tissu appelée tumeur. Avec le temps, ces cellules cancéreuses commencent à envahir les tissus et à se propager à d’autres parties du corps, en utilisant les systèmes sanguin et lymphatique comme modes de transmission. Dans ce cas, des excroissances cancéreuses commencent à se former dans le canal biliaire, ce qui conduit au cancer du canal biliaire, également connu sous le nom de cholangiocarcinome. Heureusement, cette maladie est considérée comme rare et les personnes âgées de 50 à 70 ans sont les plus vulnérables. En outre, on constate que cette affection se manifeste davantage chez les hommes que chez les femmes.

cancer canal cholédoque

Perspectives du cancer du canal biliaire

# Malheureusement, c’est dans quelques cas (1 cas sur 10) que le cancer est détecté alors qu’il vient de commencer à se développer, et que la personne peut avoir une guérison complète. Selon les études, dans la plupart des cas, l’espérance de vie d’une personne, après avoir été diagnostiquée avec un cancer du canal biliaire, est d’environ deux ans en moyenne. Cependant, il peut y avoir des exceptions chez certaines personnes, dans lesquelles, 1 personne sur 20 peut réussir à survivre à cette pathologie pendant plus de 5 ans.

# Comme pour la plupart des types de cancer, même celui-ci est connu pour être une affection asymptomatique (sans aucun symptôme), du moins lorsqu’il est à un stade précoce. Et lorsque les symptômes commencent à apparaître, cela signifie que le cancer a déjà progressé à un stade avancé où la ou les tumeurs empêchent la bile de s’écouler du foie vers l’intestin. Et ce dysfonctionnement déclenche des symptômes tels que la jaunisse, des selles de couleur argileuse, des démangeaisons de la peau, une urine foncée, une perte de poids anormale, des douleurs dans l’abdomen, de la fièvre, des frissons ou des sueurs nocturnes peuvent apparaître.

#Parce que ce cancer ne montre aucune sorte de manifestation dans ses premiers stades, il est diagnostiqué lorsqu’il a déjà atteint un stade avancé dans lequel, les chances de guérison de la condition deviennent plus faibles. Le pronostic de la maladie est le plus favorable lorsqu’elle est encore à son stade initial. Dans ce cas, les cellules cancéreuses sont localisées, ou en d’autres termes, contenues à l’intérieur du canal cholédoque. Il est donc possible d’enlever chirurgicalement une partie ou la totalité du canal biliaire touché et de guérir l’affection. Mais une fois que le cancer se métastase (se propage hors de son emplacement), alors les espoirs de guérison de la maladie s’amenuisent avec le temps

La maladie de la bile est une maladie chronique.

Malgré la faible espérance de vie du cancer du canal biliaire, un traitement approprié peut faire une grande différence dans la gestion des symptômes et l’amélioration de la qualité de vie. En parlant de prévention, les causes exactes de ce cancer n’étant pas connues, il n’existe pas de moyens garantis pour éviter son développement. Cependant, il existe des moyens de réduire les risques. Il s’agit notamment de ne pas fumer, de boire de l’alcool avec modération et de se protéger contre les infections virales de l’hépatite B et de l’hépatite C. En outre, la plupart des experts conseillent aux gens de se soumettre à des contrôles médicaux réguliers. Il arrive souvent qu’une personne se voie diagnostiquer un cancer lors d’un examen physique de routine, alors qu’elle ne présente aucun symptôme. Et comme déjà mentionné, plus un cancer est détecté tôt, meilleur est son pronostic, donc, l’espérance de vie. Prenez soin de vous !