Catégories
Médecine, santé & paramédical

Comment traiter une entorse

Une entorse est une blessure relativement courante, mais qui ne doit pas être prise à la légère. Voici quelques indications importantes pour le traitement d’une entorse, qui doit être suivi d’une prise en charge médicale, si les symptômes persistent

L’entorse d’une articulation est une blessure qui ne peut être évitée.

Lorsque vous vous foulez une articulation, c’est le ligament qui reçoit une blessure en étant excessivement étiré. Les ligaments de notre corps sont des bandes solides et élastiques reliées aux os, qui maintiennent les articulations en place. Ils ont pour fonction de stabiliser les articulations et empêchent ainsi un mouvement trop important. Lorsque l’articulation est placée dans une position telle que le ligament est étendu au-delà de son amplitude normale de mouvement, il y a entorse. Selon la gravité de la blessure, le ligament peut présenter de petites déchirures ou même être entièrement déchiré. Les articulations du corps les plus susceptibles de se fouler sont celles de la cheville et du genou. Une entorse peut se produire juste à cause d’un roulement, d’une torsion ou d’une rotation de l’articulation à un angle gênant.

Symptômes

Les entorses provoquent une douleur, un gonflement et une contusion de l’articulation blessée. Si la blessure est légère, il se peut que l’on ne ressente que des douleurs lors des mouvements. Cependant, une affection grave rendra difficile, voire impossible, le mouvement de l’articulation donnée, et celle-ci peut même devenir instable. Certains peuvent ressentir ou entendre un « pop » lorsqu’ils se blessent.

traiter entorse

Traitement

Le traitement d’une entorse dépend de la gravité de la blessure. Si la blessure est légère, tentez les options de traitement suivantes :

  • Protéger : Il est très important de veiller à ce que l’articulation blessée ne soit pas exposée à d’autres contraintes qui ne manqueront pas d’aggraver l’état. Évitez d’utiliser l’articulation afin d’éviter toute pression excessive.
  • Repos : L’articulation entortillée doit bénéficier du plus grand repos possible. Cependant, on ne déconseille pas toute activité, car le reste des muscles de votre corps ne doit pas se déconditionner. Vous pouvez continuer à faire des exercices pour les bras ou même pour les jambes, à condition de n’utiliser que la jambe non blessée. Un exemple de cela est, l’exercice d’une jambe sur un vélo d’appartement.
  • Froid : La thérapie par le froid fonctionne bien pour aider à contrôler et à réduire le gonflement. Dès que possible, après la blessure, maintenez une poche de glace contre la zone blessée pendant environ 15 à 20 minutes à la fois. Cependant, veillez à ne pas l’utiliser plus longtemps, car cela pourrait endommager les tissus. Vous pouvez utiliser un sac de légumes congelés comme poche de glace ou un bain de boue. La glace ne doit pas être appliquée directement sur la peau.
  • Compression : Appliquez une compression sur l’articulation blessée pour empêcher le gonflement d’augmenter. Vous pourriez utiliser un bandage élastique, mais veillez à ne pas envelopper l’articulation si serrée que la circulation sanguine soit coupée. Lorsque vous enveloppez l’articulation blessée, commencez par l’extrémité la plus éloignée de votre cœur (par exemple, pour la cheville, commencez à envelopper près des orteils). Si vous constatez que la douleur augmente, que l’engourdissement s’installe ou que les zones environnantes enflent, alors desserrez l’écharpe.
  • Elever : Une autre façon de réduire le gonflement est de maintenir l’articulation blessée au-dessus du niveau de votre cœur. Ainsi, si vous avez une entorse de la cheville, allongez-vous sur le lit, et soutenez votre pied sur les oreillers. Cela permet à l’excès de liquide de s’écouler, faisant ainsi baisser le gonflement.

Vous pourriez compléter ces efforts avec des analgésiques en vente libre comme l’ibuprofène (Advil, Motrin, etc.) et l’acétaminophène (Tylenol, autres) si nécessaire. Toutefois, si le ligament est déchiré, ces mesures ne seront d’aucune utilité et vous aurez peut-être besoin d’une assistance médicale d’urgence. Une douleur intense, l’incapacité d’utiliser l’articulation, l’instabilité, la fièvre et l’absence d’amélioration dans les deux jours, font penser à une déchirure du ligament, auquel cas, vous devez consulter un médecin ou de préférence un orthopédiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *